Qu'est-ce qu'une théière en fonte ?

Utilisés par les gastronomes, les chefs professionnels ou amateurs; les bouilloires en fonte, les poêles et les casseroles sont devenus de plus en plus populaires. Ainsi, vous entendez parler des bouilloires ou théières en fonte, mais vous vous demandez qu’est-ce que c’est ? Pour avoir des réponses à cette question que vous vous posez, n’hésitez pas à poursuivre la lecture de cet article.

La théière en fonte : origine

Selon l’histoire, la théière en fonte remonte à des milliers d’années. En effet, n’ayant pas née au Japon la théière en fonte tire sa source dans la vie culturelle chinoise au IVᵉ siècle avant J.C. Elle est dérivée des bouilloires en céramique et des pots en bronze ou métaux. Mais, grâce au japonais, la théière en fonte a été fabriquée. Et son usage fut développé pendant 900 ans. Flagstaff House Museum of Teaware attribué à Gongchun est le premier exemplaire qui ait survécu et date de 1514. Apparu pour la première fois en France grâce aux visites des ambassadeurs de Siam à la cour de Versailles en 1686, l’usage de la théière en fonte a connu un développement assez rapide. Le premier modèle classique de la théière en fonte apparaît dans la 1ère moitié du XVIIIᵉ siècle.

La théière en fonte : un récipient pour infuser le thé et bouillir l’eau

Une théière désigne un récipient avec un couvercle, qui est équipé d’une anse et d’un bec verseur pour infuser et servir le thé. Elle se présente sous différentes formes et tailles, et peut être en poterie, en métal, en verre, et en porcelaine. La théière en fonte, utilisée dans sa version moderne émaillée sert à conserver la chaleur. Elle permet aussi à infuser le thé. En outre, utilisés dans sa version non émaillée la théière en fonte est spécialement conçue pour bouillir uniquement de l’eau. Elle sert aussi à conserver la chaleur.